Blog Archive: Actualités

Les distributeurs et les produits alimentaires

Un distributeur est souvent affilié à une marque. Il va ensuite distribuer les produits sur une zone géographique donnée. Dans un environnement de plus en plus mondialisé où la concurrence est féroce, les grandes enseignes assurent plus de 70% de l’approvisionnement. Le numérique a transformé les circuits de distribution. Ces derniers facilitent l’accès des meilleurs produits du producteur au consommateur et sur le site https://www.daucyfoodservice.com, vous aurez accès à toutes les catégories. 

Le distributeur, un élément essentiel

Les producteurs entretiennent des relations parfois compliquées, mais nécessaires avec les distributeurs. Ce sont des acteurs qui commercialisent des produits auprès des particuliers, des entreprises, des restaurants. Rares sont les entreprises qui gèrent l’ensemble des étapes de la production, de l’extraction des matières premières à la distribution des consommateurs. Le fournisseur, le distributeur sont essentiels, ce sont des atouts, des intermédiaires qui permettent aux entreprises d’atteindre leur clientèle. Sans les distributeurs, les produits ne seraient pas vendus et les entreprises feraient faillite. L’ensemble de tous ces partenaires s’appelle le canal de distribution.

Pourquoi travailler avec les distributeurs ?

Un distributeur est essentiellement un grossiste qui stocke un grand nombre de marchandises et les vend à des détaillants. Parfois le distributeur peut accorder un crédit, aider les détaillants à vendre plus par le biais de produits alimentaires goûteux et très plébiscités par la clientèle. Pour les fabricants et les créateurs de produits, les distributeurs offrent un accès libre à un réseau de détaillants. Ce sont des partenaires de croissance pour les entreprises. Choisir le bon distributeur est crucial pour le succès à long terme. Aujourd’hui, la meilleure façon de trouver le meilleur distributeur est de participer à des foires commerciales. Un grand salon peut réunir des centaines de distributeurs tous plus impliqués dans la recherche de détaillants motivés. Si vous êtes distributeur de produits alimentaires, les grandes marques sont une valeur sûre, un moyen de réussir.

Quels plats cuisiner en hiver ?

Lorsque l’hiver arrive, votre corps a besoin de consommer un plus grand nombre de calories. Découvrez dans quels aliments et plats les trouver, pour être plus résistant face au froid tout en vous régalant. 

Plus de calories, mais pas n’importe comment 

Si en période hivernale votre corps a besoin de plus de calories qu’en été, il n’a pas besoin que vous mangiez n’importe quoi non plus. Les plats comme la raclette, les tartiflettes et autres spécialités à base de fromage sont particulièrement consommés dans cette période parce qu’elles sont associées aux pommes de terre et à diverses charcuteries. Tout cela vous apporte les graisses dont vous avez besoin pour dévaler les pistes de ski, mais doit rester occasionnel si vous ne vous dépensez pas plus qu’à votre habitude. N’hésitez pas à choisir des fromages de producteurs, vous aurez ainsi la certitude de consommer des produits de qualité, conçus dans le respect des normes et des traditions. 

Des plats en sauces conviviaux 

Les plats en sauces sont eux aussi les stars de l’hiver, car ils apportent de nombreuses calories à votre organisme. Ils ont aussi l’avantage d’être conviviaux et de réunir les familles autour de la table en période de fêtes. Si quelques décennies plus tôt les bœufs bourguignons et autres choucroutes demandaient de longues heures de préparation, cette étape est maintenant simplifiée par les divers autocuiseurs présents dans nos cuisines. Ces derniers sont aussi très utiles pour préparer rapidement des potées ou des soupes de légumes de saison qui vous apporteront les nutriments et les vitamines dont vous avez besoin.

Des gâteaux, mais pas trop 

Confectionner des pâtisseries fait partie intégrante des joies de l’hiver. Sans plonger dans l’excès, vous pouvez choisir de préparer des gâteaux ou des biscuits utilisant les quelques fruits de saison. En Lorraine et en Alsace, les traditionnels Manalas, ou leur version chocolatée, seront les bienvenus dès le mois de novembre pour faire attendre Saint-Nicolas aux enfants. 

Recette à la bière : des surprises en perspective

Une petite mousse, une blonde, une brune, une pinte, une pression…  La bière est certainement l’un des symboles de l’apéritif et souvent synonyme de convivialité. Mais elle peut également servir comme base à des recettes savoureuses dont voici quelques exemples.

Une recette à la bière

Si vous avez envie de renouer avec la cuisine traditionnelle du nord de la France ou de la Belgique, alors la carbonnade flamande fera certainement son petit effet ! Idéal en hiver, c’est le moyen parfait pour se réchauffer et partager un bon repas. En viande, on opte pour de la macreuse, du paleron ainsi que de la poitrine de porc. Pour assaisonner le tout, on accompagne d’oignons, d’échalotes, d’ail et d’un bouquet garni. Quant à la bière, on choisit de la Leffe Brune à la fois puissante et délicieusement savoureuse. 

Mais du côté des plats atypiques, on peut également opter pour un lapin en gelée de bière. Ici, on aura une préférence pour une mousse ambrée avec une note de réglisse et de noisette. Et en plus d’être un plat complet, il faut savoir que c’est une recette qui viendra booster votre organisme pour bien passer l’hiver ! Car si vous l’ignorez encore, il faut savoir que l’orge possède des secrets méconnus. D’ailleurs, Jean-Louis Dourcy, directeur général de la plus ancienne Malterie de Belgique est formel : « sa forte teneur en vitamine B donne de l’énergie à l’organisme trop faible pour combattre le microbe ».  

Petit secret de brasseur

On pourrait croire que la bière est un alcool comme les autres et pourtant, il n’en est rien ! Bien au contraire, elle possède des atouts incroyables et notamment, pour notre santé. Par exemple, elle est capable de booster nos facultés cognitives tout en favorisant le sommeil. Côté beauté, elle renforce l’éclat de notre peau et de nos cheveux ainsi que la fermeté de nos ongles. Autre atout, ses fibres favorisent un meilleur transit et elle serait même capable de renforcer la densité des os permettant ainsi de lutter contre l’ostéoporose. C’est donc un ingrédient à adopter d’urgence en cuisine pour notre plus grand plaisir ! 

Pourquoi faire appel à un traiteur ?

Le traiteur est un cuisinier professionnel qui offre le meilleur de son savoir-faire afin que votre fête, événement soit réussi. Quels que soient les plats que vous choisirez, le traiteur les élaborera avec minutie. En optant pour un traiteur, vous bénéficiez de nombreux avantages, plus de stress, plus de tensions. Il va vous aider à bien vous occuper de vos invités et sur le site Monbanquet.fr, vous aurez toutes les précisions. 

Un large choix de prestations

Les fêtes riment souvent avec repas festifs et goûteux. Baptême, anniversaire, mariage, soirée, afin d’offrir à vos convives le meilleur, pour qu’ils gardent un souvenir extraordinaire de votre événement, le traiteur reste le bon choix. Pour avoir l’assurance de proposer un bon repas à toutes vos convives, faites appel à un professionnel de la cuisine qui prendra tout en charge, cela vous simplifiera la vie. Avec le traiteur et le large choix de menus, vous ne décevrez pas vos invités et votre fête sera inoubliable. Ce spécialiste saura préparer avec délicatesse tous les types de repas et mettra à l’honneur votre évènement. Du cocktail à l’entrée en passant par le plat principal, le dessert, il fera des merveilles.

Aucun stress que du plaisir

Pour que votre fête soit réussie, vous devez vous occuper de tout. Passer par un traiteur est synonyme de stress en moins. Même si vous pouvez compter sur l’aide de proches, l’organisation reste tout de même compliquée. Le traiteur aura toutes les capacités pour rendre votre fête inoubliable. Durant une journée qui réunit un grand nombre de personnes, le repas peut très vite devenir une problématique. Faire appel à un traiteur est un moyen simple de s’éviter bien des déconvenues, de ne pas se fatiguer à essayer de cuisiner, de gagner du temps, de l’énergie. Le traiteur saura s’adapter au thème de votre soirée, pour un service irréprochable, sachez vous entourer des meilleurs professionnels.

Enfant : comment lui apprendre à apprécier la nourriture ?

Faites-vous partie des personnes qui se plaignent que leurs enfants ne mangent pas convenablement ? Ce manque d’intérêt pour la nourriture s’accentue-t-il lorsque vous avez préparé des légumes ? Pour vous aider, voici les conseils de l’initiateur du fameux programme Cuisine Aventure.

Un enfant qui apprend en s’amusant, c’est un enfant qui retient

Tout d’abord, chassez de votre esprit l’idée d’un apprentissage strict ou trop compliqué. D’une manière générale, un enfant retient mieux les choses qui l’amusent. Si vous voulez donc que votre enfant apprécie les légumes, faites-les lui découvrir d’une autre manière. Dans la pratique, montrez-lui les fruits et légumes de chaque saison. Celui-ci doit savoir qu’il n’y a pas que les carottes et les haricots verts, mais tant de variété. Laissez-le mettre la main à la patte et assurez-vous qu’il dispose du matériel adapté à son âge. 

Un enfant qui cuisine, c’est un enfant qui mange de tout

Selon certaines études, plus il y aura de variétés de légumes dans son assiette, plus l’enfant en mangera. Aussi, réveillez sa curiosité en lui apprenant les bienfaits de certains ingrédients. Concluez l’apprentissage en incorporant ces derniers dans une bonne tarte et le tour est joué. Si possible, fixez chaque mois un moment pour réaliser une recette originale à base de légumes ou fruits de saison avec votre enfant. Pensez à lui apprendre à concocter ses plats préférés. Même s’il doit manger sainement, faites-lui plaisir en lui montrant comment préparer une pizza ou une bonne glace fait maison. Surtout, veillez à ce que vos enfants soient habitués à réaliser eux-mêmes leur plat pour qu’ils puissent devenir des adultes maîtres de leur alimentation

Bien sûr, si vous ne vous sentez pas capable de former vos enfants à la cuisine, vous pouvez toujours solliciter les services d’un professionnel. À ce propos, il y a des prestataires qui proposent des cours de cuisine par correspondance sur internet.

Faire vos sushis à la maison

Vous aimez la cuisine japonaise et aimeriez pouvoir faire de délicieux sushis à la maison. Il vous suffit de prendre le temps d’apprendre. Car effectivement, il ne s’agit pas de suivre simplement la recette, mais de travailler sa technique et ses gestes pour les réussir parfaitement. C’est un jeu de patience qui apporte beaucoup de satisfaction quand on y arrive, surtout pour ceux qui dégustent. Voici quelques conseils utiles pour commencer.

Trouver les bons produits

Quand on fait des sushis, il faut connaître un bon magasin de nourriture asiatique. Si vous essayez de compenser un ingrédient par son équivalent européen, vous perdrez forcément le vrai goût de la cuisine japonaise. Sur internet, on trouve des épiceries spécialisées dans les produits japonais, qui vendent du riz, du mirin, du vinaigre de riz, des feuilles de nori. On peut également y acheter le fameux saké qu’on utilisera pour la cuisine ou bien pour la dégustation.

Ne ratez pas la préparation du riz

C’est ce qui fait en majeure partie le goût du sushi ou du maki. Il est important de passer du temps à nettoyer les grains. En les trempant dans un bol et en changeant l’eau jusqu’à ce qu’elle soit claire. La cuisson s’effectue soit au rice cooker, soit à la casserole en mouillant progressivement le riz. N’oubliez pas le saké à la fin, ainsi que le mélange de vinaigre de riz et de mirin pour rendre le riz collant.

Travailler la forme

Pour des sushis, il suffit de former de petites boules de riz dans la paume de sa main et de poser une fine tranche de poisson dessus. Pour les maquis, on utilise un set de table en bambou. On trempe la feuille de nori coupée en deux dans de l’eau tiède, on la pose et on étale une fine couche de riz sur les deux tiers de la surface. Tracez une bande de wasabi et disposez la garniture. Roulez et placez au frais avant de servir. Si vous souhaitez faire des Californiens, roulez avec le riz vers l’extérieur et saupoudrez de graines de sésame.

Quelle formation suivre en agroalimentaire

L’agroalimentaire est un secteur qui regroupe les métiers liés à la production, la transformation chimique ou naturelle et la commercialisation d’aliments. Ces aliments peuvent provenir soit de l’agriculture soit de la pêche et sont destinés à la consommation humaine. L’industrie agroalimentaire fait partie des secteurs les plus attirants en France et vient en deuxième position dans l’industrie nationale. Il en va de soi donc que les formations issues de ce domaine soient diversifiées. Nous en citerons quelques-unes.

Les différentes formations en Agroalimentaire

Il existe des formations générales pour accéder aux différentes professions du secteur agroalimentaire. Allant du CAP au bac+6, vous trouverez le métier qui correspond le mieux à vos attentes dans vos futurs projets professionnels. Votre choix peut se porter soit sur :

  • Un BTS ou Un DUT (bac+2)
  • Une licence (bac+3)
  • Un bachelor (bac+3 ou +4)

Ou sur des formations plus longues à savoir :

  • Une Licence professionnelle
  • Un Master
  • Un Master spécialisé.

Ces formations sont dispensées dans des écoles, lycées ou universités (qu’ils soient privés ou publics) qui vous accompagneront tout le long de votre cursus. 

Vous pouvez aussi faire le choix de suivre une formation parcours commercial agroalimentaire après l’obtention d’un bac+2 dans le domaine commercialCette formation aboutit à une profession dont la mission sera :

  • D’améliorer la relation commerciale avec les clients,
  • De prospecter de nouveaux clients,
  • D’organiser et coordonner les commandes,
  • D’animer la relation service commercial et service technique,
  • De conseiller les clients,…

Que faire à la fin de sa formation en Agroalimentaire ?

L’industrie agroalimentaire renferme une multitude de professions. Entre la conception, la production, l’acheminement et la vente des aliments, le chômage est très limité dans ce secteur. L’industrie dispose aussi de robots utilisés pour un rendement plus rapide et un gain de temps pour produire le maximum d’aliments. 

Les avantages de la cuisson au four à pain

Le four à pain est l’élément indispensable du boulanger. Il sert à réaliser des viennoiseries, des pains de toute sorte et des pâtisseries. Les fours sont aujourd’hui de plus en plus polyvalents et répondent à des attentes précises. Les fours à bois sont de plus en plus rares. Ils ont été remplacés par des fours nouvelle génération ce qui facilite la tâche du boulanger. Vous pourrez alors acheter un four à pain professionnel grâce à Internet. 

Pour la cuisson du pain

Élément caractéristique du patrimoine rural, le four à pain à bois a évolué au fil du temps. Seules certaines petites communes l’ont conservé. Il est utilisé pour cuire les viandes rôties, les gâteaux, les biscuits, les plats traditionnels lors de fêtes de village. Les pains rustiques ou de tradition se cuisent à même la sole alors qu’une multitude de spécialités boulangères nécessitent un autre support plus adapté. C’est le cas des baguettes moulées, viennoises et des pains spéciaux, ciabatta, pavé, panini. Aujourd’hui les boulangers optent pour les fours à chariot de grande capacité afin de sortir du volume et ainsi optimiser leur productivité. Le chariot fixe et rotatif se partage le marché.

Enfournement rapide

Certains fabricants ont conçu des fours ventilés de moyenne capacité. On peut ainsi enfourner plusieurs plaques, ce qui procure un gain de temps, de sécurité, d’ergonomie. Qu’ils soient à l’électricité, au gaz, au fuel, les fours récents offrent une consommation réduite comparée aux modèles des années 80. Le four à pain est essentiel pour le boulanger. Il permet une cuisson optimisée du pain et cela à chaque fournée. Équipé d’un foyer particulièrement performant, chaque modèle de four de boulangerie professionnel dispose d’une porte basculante pour faciliter le travail des artisans. Le four à pain doit être suffisamment puissant, fiable afin d’offrir des pains de qualité et cela tout au long de l’année.

Les bonnes raisons d’acheter votre viande chez un grossiste

Trouver de la bonne viande de nos jours est devenu compliqué. Entre les scandales dues à l’élevage de masse, les origines incertaines, les antibiotiques et les OGM, vous ne saurez pas toujours ce que vous aurez dans votre assiette. Voici de bonnes raisons de vous approvisionner chez un grossiste de viande.

La qualité est au rendez-vous

Une viande de qualité est une promesse de plaisirs lors de la dégustation. Acheter de la viande chez le bon grossiste vous permet de bénéficier d’une grande diversité de produits sélectionnés avec soin. 

L’expertise et son savoir-faire unique de votre grossiste sont l’atout indéniable pour découvrir un large catalogue de viandes d’exception. Toute l’année, vous pourrez acheter de la bonne viande parfaitement saine, bien tendre et véritable promesse de belles saveurs exquises.

Des prix défiant toute concurrence

En faisant vos achats de viande chez un grossiste, vous pourrez vous assurer de bénéficier de tarifs étudiés tout en vous garantissant de la viande de qualité. De plus, sachez que s’adresser à un interlocuteur de choix vous offre la possibilité de commander en ligne et de vous faire livrer directement chez vous. En cas de besoin, sachez que vous pouvez découvrir le meilleur du terroir français avec les produits du grossiste en viande La Louvrie.

Carcasses, charcuteries, viande de bœuf et de porc, mais aussi volailles, etc., tout ce dont vous aurez besoin, trouver le à une adresse unique. Un avantage certain pour gagner du temps et pour réaliser vos emplettes dans les conditions optimales.

Des produits pour particuliers et professionnels

Le grossiste en viande est le professionnel qu’il vous faut si vous souhaitez vous fournir de la bonne viande. Pour les restaurants, les collectivités, les entreprises, mais aussi pour les particuliers, il est une solution idéale pour s’approvisionner en bonne viande savoureuse.

Côtes de porc, échine, rôti, saucisses ou encore pâté, le choix est large et vous permet de trouver tout ce qu’il vous faut pour réaliser tous vos plats. La viande souple que vous propose votre grossiste en ligne vous garantit d’avoir toutes les chances de vous régaler et de surprendre ceux qui la dégusteront.

Le top des 6 plantes aromatiques à avoir chez soi

Si au quotidien, vous avez l’habitude de cuisiner avec de la menthe, du persil ou du basilic, alors il est peut-être temps d’envisager la conception d’un potager. Et pour cela, voici un petit tour du top 6 des plantes aromatiques à avoir chez soi. 

Le basilic 

Dans les pizzas, les pattes ou les salades, il respire le soleil et la Méditerranée. Avec une plantation en avril, vous êtes assurés de pouvoir en profiter tout au long de l’été et jusqu’au retour des mauvais jours. Seul impératif, il adore la lumière et demandera un arrosage fréquent. Quant à ses préférences, vous pouvez le planter à côté des tomates sans problème. 

La menthe 

Indispensable pour le taboulé, le thé ou la sauce, la menthe distille un parfum typique et une véritable sensation de fraîcheur. Pour sa plantation, il faudra préférer une espèce bio que vous pourrez trouver sur le site aromatiques.fr. Légèrement à l’ombre, elle apprécie un sol léger et surtout un arrosage fréquent, notamment durant la saison estivale. 

La mélisse  

Avec une agréable odeur de citron, elle fera la joie de tous les amateurs de tisane. Par ailleurs, en été, ses senteurs viendront éloigner les moustiques et vous pourrez profiter agréablement de votre extérieur. Quant à sa plantation, elle aimera la mi-ombre et un sol léger. 

Le persil 

En cuisine, il sert à une multitude de préparations. Voilà pourquoi, il est quasiment indispensable lorsqu’il s’agit de plantes aromatiques. Dès le mois de février, vous pouvez le planter dans une serre ou un abri avant de le basculer au jardin, au retour des beaux jours. Particulièrement résistant, il ne craint pas le froid ni la sécheresse mais demandera tout de même une bonne humidité pour pouvoir croître dans de bonnes conditions. 

La coriandre 

Parfaite pour des plats indiens ou asiatiques, la coriandre est très simple de culture. Particulièrement résistante au froid, elle adore les sols bien drainés et très humides. Avec une récolte en mai ou en octobre, il ne vous restera plus qu’à la faire sécher ou à la congeler pour pouvoir en profiter toute l’année. 

Le thym 

Typique de la cuisine méditerranéenne, le thym ne s’épanouit qu’au soleil et dans un sol bien drainé. De mai jusqu’à octobre, une délicate floraison viendra peupler l’ensemble et distiller à une agréable senteur. Quant à son utilisation, on l’aime avec les viandes mais également en tisane, au coin du feu.